Quelle autolaveuse choisir pour entretenir ses sols ?

L’autolaveuse est une machine professionnelle irremplaçable pour gérer et assurer d’ importants volumes de nettoyage en intérieur ou en extérieur (grandes surfaces, collectivités, couloirs et halls d’entreprises, établissements de santé, …). Fonctionnement, modes d’énergie, rendement horaire, types de traction, … on vous explique les points importants à étudier pour faire le bon choix.

Homme conduisant une autolaveuse professionnelle

L’autolaveuse est conçue pour le lavage mécanisé et approfondi des sols. Elle permet d’obtenir une surface propre et sèche en un seul passage.

Quand utiliser une autolaveuse professionnelle ?

La laveuse s’utilise sur tous les types de sol résistants à l’eau et la plupart des modèles disponible sur le marché dispose d’un fonctionnent quasi identique.

On distingue principalement deux types d'outils mécanisés pour le nettoyage et l’entretien des sols :

  • La monobrosse est principalement destinées aux endroits encombrés et convient en cas de fort encrassement. Elle équipée d’un réservoir, d’une brosse de lavage ou un plateau et d’un disque - monobrosse bi-vitesse EP 430-2 HV ICA.
  • L’autolaveuse est une machine plus élaborée qui associe les fonctions d’une monobrosse à celle d’un aspirateur à eau. Elle est adaptée aux grandes surfaces dégagées.

Comment fonctionne une autolaveuse ?

Le fonctionnement d’une autolaveuse repose essentiellement sur la combinaison forte action mécanique/action chimique (cercle de Sinner). Le nettoyage et l’élimination des salissures adhérentes s’obtient par un brossage énergique du sol assuré par la rotation d’une ou plusieurs brosses se trouvant à l’avant de la machine et par l’utilisation de détergents adaptés qui doivent agir rapidement.

En effet, la solution détergente stockée dans un réservoir et répandue en petite quantité sur le sol au rythme de d’avancement de la machine. Et étant donné sa vitesse, le temps d’action des produits chimiques est grandement réduit. L’action mécanique peut être gérée selon les besoins et le type de sol à entretenir (rugueux, lisse, etc.) en variant les accessoire (brosse, disque...), ou encore le réglage de la pression exercée sur la tête de brosse.

Comment choisir son autolaveuse ?

Une autolaveuse doit pouvoir offrir une capacité de travail adaptée à la taille de la surface à entretenir. Pour la choisir efficacement, vous devez prendre en compte certains critères.

Le mode d'énergie

  • L’autolaveuse filaire
    Elle dispose d’une installation électrique classique qui assure une autonomie permanente. Elle convient pour les nettoyages ponctuels de surfaces restreintes et dégagées.
  • L’autolaveuse à batterie
    Autonome et très maniable, l’autolaveuse à batteries autorise une mise en action rapide et une flexibilité importante qui convient aux interventions de nettoyage régulières. Elle est efficace dans les zones encombrées et dans une version compacte se faufilera aisément dans les coins et recoins difficiles d’accès.
    N.B. : l’autonomie de la batterie est un facteur important. Pour un meilleur rendement horaire, il est préférable d’opter pour une machine qui présente une autonomie élevée afin de limiter les recharges (qui à la longue réduisent également la durée de vie de la batterie).
  • L’autolaveuse à moteur thermique

Cette laveuse est muni d’un moteur qui fonctionne par GPL, Diesel ou Propane. Elle est spécialement étudié pour des Interventions de longue durée et en continu sur des très grandes surfaces (usine, entrepôt, …). Sa seule contrainte : l’émission de CO2. C’est la raison pour laquelle, on vous la conseille pour un usage en extérieur ou dans un intérieur ventilé.

Le rendement horaire

Il détermine la capacité de nettoyage de l’autolaveuse et s’exprime en m2/h et se calcule sur la base d’une machine en marche, sans interruption, en vitesse maximum et sans obstacle.

Le type de traction

Il existe 3 types de modèles d’autolaveuses qui déterminent le principe d’avancement de la machine.

  • L’autolaveuse non-tractée ou sans traction
    Le conducteur doit la pousser pour la déplacer. La traction mécanique s’effectue par rotation de la brosse ou du disque et facilite l’avancement. Surfaces conseillées : petites surfaces - jusqu’à 400 m².

  • L’autolaveuse autotractée ou accompagnée
    Elle s’appuie sur un moteur de traction qui entraîne les roues et fait avancer la machine, et un conducteur accompagnant qui la suit et la dirige. Surfaces conseillées : petites et moyennes surfaces - jusqu’à 2 000 m

  • L’autolaveuse autoportée
    Dans cette configuration, le conducteur est porté et bénéficie d’un poste de conduite assis pour piloter la machine. Cette technique augmente nettement le rendement. En contrepartie, la machine affiche une taille imposante et requiert des zones de passage dégagées pour pouvoir la manœuvrer. Surfaces conseillées : très grandes surfaces – supérieures à 2 000 m2.

Le système de brossage

  • La brosse circulaire ou PAD est adaptée aux surfaces irrégulières telles que les sols carrelés et reproduit l’action mécanique du lavage à l'aide d'une brosse. Il en existe différents types (en polyamide, en polypropylène, ...) disponibles dans des versions brosses souples pour éviter tout risque de dégradation des sols fragiles ou brosses plus dures pour décrasser les sols. Certains sont enrichis d’éléments abrasifs.
  • Le disque abrasif convient particulièrement aux sols lisses. Il se fixe sur un plateau d’entraînement qui permet d'utiliser une grande variété de disques pour laver, récurer, lustrer, ... les sols.
  • La brosse cylindrique se présente sous la forme de rouleaux qui tournent dans des directions opposées. Tout en nettoyant les sols en profondeur, elle aspire la poussière et les petits déchets.
Livraison Express 24/48h   2500 produits d’hygiène et d’entretien Nos produits sont en stock Prix bas garantis Sur tous nos produits Fidélité récompensée Votre cadeau à partir de 110€
03 20 27 59 59
serviceclient@delcourt.fr
Formulaire de contact