Comment établir un plan de nettoyage et de désinfection ?

Pour maintenir un état de propreté permanent des locaux et des équipements, les établissements doivent établir un plan de nettoyage et de désinfection. Pour y parvenir, chaque responsable définit la démarche à adopter pour sa réalisation. Le contenu du plan diffère des situations de travail de chaque établissement. Nous vous présentons les indications essentielles qui doivent y figurer.

visuel article delcourt-fr-Etablir un plan de nettoyage et de désinfection

Un plan de nettoyage et de désinfection consiste à définir de façon claire les opérations de nettoyage et de désinfection qui doivent être menées pour maintenir la propreté visuelle (nettoyage) et bactériologique (désinfection) des locaux et du matériel en lien avec la législation en vigueur. Il porte sur le champ d’intervention, les acteurs mobilisés, les modes opératoires et la fréquence d’intervention. Il s’accompagne de différents documents pour gérer les modalités d'utilisation des produits, permettre la traçabilité des actions menées ou encore prévenir les risques.

Établir un plan de nettoyage et de désinfection : la démarche

Définir le périmètre d'intervention

Il s’agit de définir les zones où le nettoyage et la désinfection doivent être réalisés.

N.B. : Tout ce qui doit être nettoyé et désinfecté (surfaces et objets) doit apparaître dans le plan et faire l’objet de procédures d’entretien.

Exemple : les locaux (sols, murs, portes, fenêtres, …), le matériel (réfrigérateur, poubelles, ustensiles, four, équipements de travail, …) le mobilier (chaises, tables, tiroirs, plan de travail, chariots d’entretien, …), les sanitaires (WC, lavabo, robinets, vasques, …).

Définir les acteurs engagés

Il est question d’un engagement nominatif. On doit connaître le nom des opérateurs qui seront chargés de nettoyer.

Définir les fréquences

Définir quand les opérations seront réalisées (chaque jour, une fois par semaine, 2 fois par jour, …)

Définir les modes opératoires

Définir la manière d’opérer (quels produits, quelles  modalités d'utilisation, quel matériel) et énoncer dans le détail les différentes actions à réaliser.

Découper les étapes de nettoyage-désinfection 

Le mode opératoire équivaut à décrire précisément les points de procédure pour chaque étape de travail : préparation-nettoyage-rinçage-désinfection-séchage ou préparation-nettoyage/désinfection-rinçage-séchage.

Exemple : 
Phase préparatoire : enlever les déchets, dégager les surfaces, enlever les grosses salissures, …
Nettoyage : eau à 40 C° + dégraissant + action mécanique
Rinçage : eau claire
Désinfection : eau  + désinfectant + temps d'action
Rinçage : eau claire
Séchage : raclette (sol), papier d’essuyage, chiffons (surfaces) …

Identifier les produits d’entretien à utiliser

À ce stade, il est important de se demander pourquoi on choisit un produit.
Rappel : le choix d’un produit d’entretien dépend :

  • du type de salissures ou souillures,
  • du type de support à nettoyer,
  • de sa qualité, selon des critères à définir selon chaque situation et exigences. Exemple : se rince facilement, non-agressif pour les surfaces et les utilisateurs, écolabellisé, conforme aux normes AFNOR,  permet un excellent mouillage des surfaces, convient à l’eau dure, etc…

Pour connaître les modalités d'utilisation de chaque produit, reportez-vous à sa Fiche De Sécurité (FDS).

Identifier le matériel de nettoyage

Le choix du matériel est fonction de l’environnement (type de surfaces, degré de salissures ou de contamination, contraintes, …).
Exemple : lavabos sanitaires, poubelles de cuisine, mobilier de bureau, …).
N.B. : utiliser un code couleur pour les lavettes, chiffons, franges, …

Rédiger les procédures de nettoyage et de désinfection

Le plan de nettoyage et de désinfection  

Il reprend tous les éléments analysés sous la forme de tableau :
Exemple :

  • Zone à nettoyer/désinfecter (bureau, …).
  • Tâches à effectuer (dépoussiérer, laver le sol, vider la poubelle, …).
  • Agents d’entretien mobilisés.
  • Fréquence de nettoyage.
  • Matériel (lavette, balai trapèze, monobrosse, aspirateur, …).
  • Mode opératoire (essuyer, laver à la godille, décaper, aspirer,…).

Le référentiel des produits d’entretien

Le plan doit être assorti d’un référentiel produits. Ce guide à l’usage des opérateurs permet de gérer la base de données des produits d’entretien utilisés. Il rassemble leurs caractéristiques et apporte des précisions sur leurs conditions générales d'utilisation. On y trouve essentiellement, pour chaque produit : son utilisation, son dosage et son temps de contact.

Le registre de nettoyage et de désinfection

Il permet de tracer les actions de nettoyage et de désinfection et de conserver une preuve écrite.

Prévenir les risques professionnels

Pour préserver les agents d'entretien contre les risques, toutes les activités de nettoyage et de désinfection doivent s’accompagner d’une :

  • information sur les dangers et les risques (produits d’entretien, manutention, travail en hauteur, …),
  • formation pour garantir une utilisation sûre et correcte des produits et du matériel (cercle de Sinner (1), code couleur du matériel, adéquation du matériel et des produits aux surfaces traitées),
  • sensibilisation aux bonnes pratiques d'hygiène et de sécurité (équipements de protection, lavage des mains, …).

(1) Voir article "Qu'est-ce-que le bionettoyage".

Livraison Express 24/48h Offerte pour votre 1ère commande 2500 produits d’hygiène et d’entretien Nos produits sont en stock Prix bas garantis Sur tous nos produits Fidélité récompensée Votre cadeau à partir de 110€
03 20 27 59 59
serviceclient@delcourt.fr
Formulaire de contact